Le Pôle Prévention de l'APAISAD

"Échanger, anticiper, valoriser pour rendre le maintien à domicile possible"

Le programme aidants / aidés de la CARSAT a permis à l’Association de Prévention d’Aides et des Soins A Domicile (l’APAISAD) de mettre en place un Pôle Prévention des risques à domicile. Au-delà de la création d’un simple service, ce projet encourage une toute nouvelle dynamique dans le secteur : des salariés davantage protégés et formés, des experts impliqués, des bénéficiaires sensibilisés et mieux accompagnés.

Témoignage de l'APAISAD en vidéo

Aidants - Aidés : témoignage de l'Association de Prévention d'Aides et des Soins A Domicile

Un urgent désir de redonner du sens et de faire évoluer les pratiques dans ce secteur sinistré

Avant la mise en place du programme, l'association constate un fort taux d'absentéisme (12 % en 2017) et un nombre élevé d'accidents du travail liés à la manutention des patients. Autant d'indicateurs révélant de lourdes conditions de travail et des difficultés de gestion (personnel disponible, pénibilité, planning, faible recrutement, turnover important...).

Par ailleurs, les salariés déploraient souvent un manque de compétences techniques dans l'utilisation des aides techniques quotidiennes (prioritairement pour l'aide à la toilette mais aussi pour la marche, les transferts et les transports...).

Avant la mise en place du programme, les visites (diagnostics) à domicile étaient quasi inexistantes. Les réflexions autour de la prévention étaient présentes mais sans les compétences dédiées, ni les moyens, les interventions à domicile ne prenant pas en compte cette dimension.

Une amélioration des interventions à domicile pour une meilleure relation aidants/aidés

Le programme Aidants-Aidés a représenté surtout une opportunité pour l'APAISAD, qui a pu mettre en action son objectif d'amélioration des interventions à domicile.

Aujourd'hui, l'association peut ainsi mieux répondre aux évolutions de la société, aux besoins de la population, en formant ses professionnels à mieux prévenir et repérer les risques du quotidien à domicile. Le recours aux experts, membres de l'équipe (2 ergothérapeutes, 1 neuro-psychanalyste et 1 formatrice en accompagnement prévention), le soutien matériel important et la montée en compétence de toute l'équipe, sont des moyens concrets pour asseoir une véritable politique de prévention et d'accompagnement à domicile. Les salariés de l'association se sentent à nouveau utiles. Mieux entourés, ils se révèlent plus efficaces en pouvant apporter toute l'aide nécessaire aux bénéficiaires.

Ce programme aidants/aidés invite les équipes à agir "au plus tôt" en abordant les problématiques de maintien de l'autonomie, de confort, de sécurité ou encore d'aménagement de logement (principe d'essais et d'apports).

Les impacts d'un programme engagé auprès des acteurs du domicile

La fierté de l'association, à la suite de la mise en place du programme, reste la diminution des accidents de travail (22 % de moins, constatés sur la période 2017-2019, en particulier pour la manutention manuelle).

Les moments, très appréciés par tous et atypiques pour le métier, sont les 4 théâtres forum du spectacle "3 Marches". Ces temps d'échanges privilégiés et conviviaux entre la structure et les bénéficiaires participent au changement de regard sur le secteur.

Des bénéficiaires mieux accompagnés avec du matériel adapté à domicile

La mise en place d'un Pôle Prévention permet d'apporter des conseils et des aides techniques appropriés pour un meilleur soutien des bénéficiaires.

La présentation de ces aides techniques, lors des visites participe à une dédramatisation de leur utilisation auprès des familles. Ainsi, en créant un lien de confiance entre le bénéficiaire et l'aide à domicile, du matériel spécifique a pu trouver sa place au quotidien et faciliter différentes prises en charge :

  • chaise de douche ;
  • planche de bains ;
  • bacs à shampoing et tabourets ont grandement facilité les toilettes ;
  • les draps de glisse ;
  • barres de redressement ;
  • poignets ou coussins aident également désormais à la mobilité et au confort des personnes.

Le matériel est d'abord souvent prêté, puis après une période d'adaptation, la famille en vient souvent à l'achat. Il est important de rappeler ici, qu'une arrivée progressive du matériel médicalisé (rappelant l'hôpital) à domicile ne peut se faire qu'à l'issue d'un dialogue entre la famille et les aidants, un lien et une sensibilisation nécessaires pour conduire à des relations apaisées et travailler dans la sérénité.

Un renforcement du lien social

L'importance du dialogue dans les métiers d'aides à domicile conduit l'APAISAD à renforcer les relations entre les familles, les aidants et les aidés.

Une fois encore, le programme permet la mise en place d'ateliers pour une meilleure connaissance de certaines pathologies et d'ateliers de prévention des chutes (parcours de marche) pour mieux appréhender les troubles des bénéficiaires. Le neuropsychologue du Pôle Prévention peut désormais intervenir à domicile pour répondre à un besoin d'information ou encore apporter un accompagnement, un soutien psychologique au salarié, une solution pour qu'elle puisse mener à bien sa mission dans les meilleures conditions.

Le neuropsychologue, comme l'ergothérapeute, permet souvent à l'aide à domicile de trouver les mots et ainsi de mieux comprendre le bénéficiaire et son entourage. Il est important de rappeler qu'au-delà de l'entretien du logement et des soins, l'aide a domicile est aussi là pour stimuler ou même valoriser le bénéficiaire, lui permettre d'entrer en relation ou même de tisser un lien particulier.

Des salariés responsabilisés et valorisés

Ces évolutions contribuent un peu plus tous les jours au renforcement de la culture d'entreprise et confirment l'envie d'agir en équipe. Cela a d'ailleurs permis d'éviter le turnover et même d'encourager le recrutement.

Chaque apprentissage lors des formations permet aux équipes de gagner en confiance comme en confort de travail, tout en faisant évoluer leur manière de faire comme leur manière d'être. L'objectif étant bien de responsabiliser ces professionnels pour qu'ils se sentent entourés, écoutés, considérés, valorisés et reconnus, en ayant conscience que : "prendre soin de soi reste essentiel pour prendre soin des autres".

Le point de vue du contrôleur de sécurité de la CARSAT Aquitaine

Du fait de la dégradation continue des indicateurs de sinistralité AT/MP, rentrer dans le programme « Aidants-Aidés, une qualité de vie à préserver » pour l’APAISAD, c’était aussi répondre à une demande de la branche AT-MP au travers de son programme d’actions TMS PROS 2017-2019, porté en région par la CARSAT.

Conjuguer professionnalisation des salariés via les formations en santé au travail, les doter en aides techniques afin de les rendre acteur de leur situation de travail a permis de répondre à la fois à l’amélioration de leurs conditions de travail au quotidien, à leur reconnaissance et a contribué ainsi à faire baisser les accidents du travail, finalité recherchée par la branche AT/MP, assureur du risque.

Pour conduire à bien sa démarche, l’APAISAD a pris conscience au fur et à mesure de son avancement dans le programme, de la nécessité de se doter de compétences en prévention, ce qui l’a amenée à structurer un pôle prévention, à définir ses missions, ses modes d’action et de communication et à la faire monter en compétences les salariés.

La finalité recherchée par la création du pôle de compétences en prévention était d’optimiser la synergie d’intervention des acteurs qui le composent, en fonction des besoins exprimés par le terrain et d’y répondre dans les meilleurs délais avant que la situation au domicile ne se dégrade et qu’elle n’ait un impact sur le quotidien des salariés.

Aujourd’hui, si l’entité est incontournable et reconnue par les professionnels, c’est parce qu’elle a su adapter ses modes de fonctionnement au plus près du terrain par des visites en appui au domicile (réalisation de diagnostics complexes et suivi des actions mises en œuvre, mise en pratique des apports en formation et difficultés pouvant être liées à l’utilisation des outils de remontées d’information, formation régulière aux aides techniques en situation et/ou difficultés liées à leur utilisation …).

L’accompagnement dont a bénéficié l’APAISAD dans le cadre du programme Aidants-Aidés, lui a permis d’aller encore plus loin, notamment sur la prévention des Risques psycho-sociaux, par l’organisation d’ateliers collectifs sur le bien-être, abordant les notions telles que confiance et estime de soi.

En effet, le métier souffrant d’un déficit d’image, l’APAISAD considère que pour prendre soin des autres, il est tout aussi important de prendre soin de soi et de gagner en confiance pour être mieux armé face aux situations difficiles à domicile.

Conclusion - Les enjeux du programme : partage et reconnaissance

Même si le contexte actuel reste difficile pour les métiers d'aide à domicile, le programme de la CARSAT Aquitaine a permis à l'association de s'ouvrir davantage aux sujets de prévention et de partager des expériences, pour lutter notamment contre les accidents du travail, l'absentéisme et favoriser le bien-être des salariés comme des bénéficiaires.

"Aujourd’hui, nous constatons un véritable changement ! Une évolution importante, menée en un minimum de temps, qui a pu conduire l'ensemble des équipes à s'impliquer et contribuer plus fortement à l'élaboration d'un projet commun, voire même à travailler conjointement avec d'autres structures du territoire pour mutualiser, harmoniser et développer les savoir-faire et pratiques spécifiques."

À l'avenir, l'APAISAD souhaite poursuivre cette démarche de prévention pour acquérir de nouvelles compétences et ainsi fortifier les relations existantes entre aidants et aidés : relever de nouveaux challenges et saisir de nouvelles opportunités pour valoriser les métiers du soin et de l'aide vers une plus grande reconnaissance.

Propos recueillis : Paul MARSAT, Directeur de l'APAISAD & Isabelle LAMBERSAND, Référente prévention.

L'APAISAD en bref

  • Chiffres programme aidants aidés
  • Chiffres APAISAD

Haut de page